La Chine

8052008

Pour commencer, menez l’enquête et faites un Webreportage concernant l’exploitation du charbon en Chine :

VOYAGE AU BOUT DU CHARBON

 

Carte de la Chine et des pays limitrophes :

(cliquez sur la carte pour l’agrandir, puis utilisez le » zoom »)

 

 

chine.gif
Présentation générale :

Recouvrant une partie importante de l’Asie orientale, la Chine partage ses frontières avec 14 pays ; à l’Est le littoral Pacifique s’étend sur des milliers de kilomètres. La Chine est constituée aux deux tiers de régions de haute altitude. Les montagnes du Sud-Ouest encerclent le plateau tibétain ; au nord-ouest, celles de Tien Shan séparent le bassin du Tarim du bassin de Djoungarie. Les deux tiers de la population se concentrent dans les plaines du Sud-Est. La superficie de la Chine est de 9.596.960 km2.

La Chine dans La Chine cite.interdite
Le Palais de l’Harmonie Suprême

Avec une population de près de 19 millions d’habitants, les villes de Beijing et de Tianjin ont le statut de province. Beijing est la capitale et le centre politique de la Chine. Pékin dont le nom signifie « capitale du Nord » est une ancienne cité impériale soigneusement conservée et une ville industrielle et commerciale moderne.
La ville s’étend sur plus de 16 810 km 2.
Dans ses larges rues rectilignes grouillent bicyclettes, autobus, camions et piétons (la voiture individuelle pratiquement inconnue en Chine commence lentement à voir le jour). Les pincipaux bâtiments administratifs se trouvent dans le parc Zhongnanhai, Pékin possèdant plus de 50 établissements scolaires et universitaires, tels que l’université de Pékin et l’université Quinghua. Les usines, installées dans les faubourgs, transforment et affinent le fer et l’acier. Mais la ville a surtout une grande importance historique et culturelle.En son centre, la place Tienanmen (Place de la Paix Céleste) qui couvre 40 hectares, est l’une des plus grande du monde. Sur le côté Ouest de la place se trouve le palais de l’Assemblée du peuple.

place.tienamen dans La Chine
La Place Tienanmen

Au sud se trouve le massif mausolée de Mao Zedong. Au delà de la porte du Méridien au nord, on pénètre dans la Cité Interdite Wui étant le plus imposant groupe de bâtiments chinois de style classique avec, notamment, le pavillon de l’Harmonie suprême (autrefois salle du trône des empereurs chinois), et le palais de la pureté céleste, où les empereurs traitaient les affaires de l’état.
Plus au nord se trouve Jing Shan, parfois appelé parc de la montagne du Charbon, avec le pavillon des Mille Printemps, d’où l’on a une vue magnifique sur les toits dorés de la Cité Interdite. Parmi les nombreux parcs de Pékin, certains sont d’anciens jardins privés impériaux; le plus important étant le temple du Ciel. Au milieu des temples du XV siècle se trouve la salle des prières pour les bonnes récoltes (Qiniandian), un édifice de 41 m de haut, au triple toit conique bleu marine.


La Chine aujourd’hui : un diaporama du quotidien…

Image de prévisualisation YouTube

 

La Chine, un colosse au pieds d’argile ?

Interview de Carole André-Dessornes, consultante en géopolitique.
http://andre.dessornes.free.fr

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

La chine, c’est aussi….

La Chine : le plus grand marché automobile du monde :

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Des investissements sur le continent africain :

Le marché Chine-Afrique :

Image de prévisualisation YouTube

Les Chinois, nouvelle main d’oeuvre algérienne :

Image de prévisualisation YouTube

Le Maroc tente de contrer la Chine dans l’industrie textile :

L’industrie du textile au Maghreb doit faire face à la concurrence de la Chine qui peut désormais exporter sans limites en Europe. Alors comment y faire face ? Le Maroc a trouvé une parade. Cela s’appelle le « fast fashion ». Reportage dans une usine de Tanger.

Image de prévisualisation YouTube

 

 

Les dernières informations sur le séisme survenu en Chine :

« Des écoles effondrées, des usines broyées avec leurs cortèges d’ouvriers ensevelis, des villes littéralement soulevées de terre : le tremblement de terre qui a secoué l’ouest de la Chine a été si violent que les maisons ont tremblé jusqu’à Pékin, située pourtant à plus de 1 800 kilomètres de l’épicentre. Le bilan de ce séisme, le plus violent qu’ait connu la Chine depuis trente ans, s’alourdit de jour en jour-15 000 morts mardi. Et, malgré l’ampleur du dispositif mis en place, les équipes de secours envoyées sur le terrain redoutent le pire.

Il était 14 h 28 heure locale lorsque le tremblement de terre, d’une magnitude de 7,9, a frappé le district de Wenchuan, au Sichuan, une zone montagneuse et pauvre qui compte 112 000 habitants sur les contreforts de l’Himalaya, à 93 kilomètres de Chengdu (12 millions d’habitants) et 200 kilomètres de Chongqing (30 millions d’habitants).

« Plusieurs milliers d’ouvriers ont été tués ou ensevelis sous une usine qui s’est effondrée à Hanwang et plus de 1 000 collégiens et professeurs étaient en classe au collège de Beichuan, haut de sept étages et qui est tombé comme un château de cartes », révélait la presse chinoise, qui a consacré toutes ses unes au désastre. Plus de 5 000 morts ont déjà été dénombrés dans cette ville rasée à 80 %. L’acteur de cinéma Shi Liang était précisément au téléphone avec ses parents résidant à Chengdu lorsque la catastrophe est arrivée. « Je parlais avec ma mère lorsque j’ai entendu un énorme bruit dans le téléphone, elle a crié, j’ai entendu mon père hurler derrière : « C’est un tremblement de terre ! » J’ai crié à mon tour : « Courez dehors ! » Puis la ligne a coupé. Plus rien… J’ai rappelé des dizaines de fois, mais les téléphones ne passaient plus. J’ai voulu prendre un avion, un train, mais tous les transports sont interrompus. »

Le Premier ministre, Wen Jiabao, s’est aussitôt rendu sur place et les 2,3 millions de soldats ont été mobilisés. « La situation est bien plus grave que nous ne l’avions imaginé au départ », a fait savoir le Premier ministre dès le lendemain matin depuis le quartier général de Dujiangyan. Le président, Hu Jintao, a lancé un appel national à l’aide aux victimes et dégagé 20 millions d’euros d’aide immédiate. Quant aux capitales du monde entier, elles ont aussitôt envoyé des messages de sympathie, proposant des aides d’urgence. Mais le gouvernement chinois s’estime capable de gérer la catastrophe.

Au-delà du désastre humain et matériel, la transparence avec laquelle les autorités chinoises ont réagi dans cette crise jusqu’à ce stade et leur rapidité de mobilisation sont nouvelles. « En 1976, pour le tremblement de terre de Tangshan, qui avait fait 242 000 morts, il a fallu attendre une semaine pour avoir les premières nouvelles par des survivants », rappelait quelques heures après le drame une émission de la Radio du peuple.

Bref, la réaction de Pékin est à l’opposé de celle des généraux de Birmanie, qui freinent l’aide internationale après le passage du cyclone Nargis. Alors que cette année voit s’accumuler des troubles et des catastrophes sans précédent, les autorités chinoises, visiblement échaudées par l’affaire du Tibet, ont compris l’intérêt d’une communication de crise à l’occidentale ».

sources : http://www.lepoint.fr/actualites-monde/la-chine-joue-la-transparence/924/0/245628

la carte simplifiée du séisme à télécharger…

click droit + « enregistrer la cible du lien sous » pdf 062chine.pdf

La carte du tremblement de terre du 12 mai 2008

La particularité de cette carte, au delà du séisme, est de montrer que les installations nucléaires et hydrauliques sont toutes proches de l’épicentre du phénomène… Ce qui peut paraître inquiétant en l’absence d’informations sur les conséquences à plus ou moins long terme du séisme sur les infrastructures liées à l’énergie (nucléaire, hydraulique)…

chinemai08.gif

cliquer sur la carte pour l’agrandir….

et utiliser le « zoom » pour cibler l’épicentre du phénomène.

 

sources : Courrier International N°916 du 22 au 28 mai 2008

source d’origine : Institut de Radio Protection et de sureté nucléaire. (c) Probe International .

Pour plus d’informations, suivez le lien suivant :

http://www.courrierinternational.com/article.asp?obj_id=85909

 

 

 

 







Chez Florence |
PAVILLON GIGOUX. PORTE 113 |
Jean-Charles Tassan Sup de ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dracus
| medievaltrip
| LOTFI - Un rebeu parmi tant...